rester informé

Zaï Zaï Zaï Zaï


jeudi 09 novembre à 12h30

présentation

Fabrice est à la caisse d’un supermarché lorsque la caissière lui demande s’il a la carte du magasin, il a beau fouiller ses poches, il ne la trouve pas. Argh, il se souvient : il a changé de vêtements et sa carte se trouve dans l’autre pantalon. Incrédule à propos de cette excuse, la caissière appelle la sécurité. En quelques heures, Fabrice devient l’ennemi public numéro un.

À la première lecture de la bande dessinée de Fabrice Caro, dit « Fabcaro », Le Théâtre de L’Argument est saisi par l’humour ravageur et absurde (pas tant que ça) de ces quelques 66 planches. Cette farce en forme de road-trip est l’occasion pour l’auteur de tacler tout le monde : les policiers, les ados, les artistes bien-pensants, les théoriciens du complot et, en très bonne place, les médias. En plein état d’urgence et paranoïa ambiante, c’est tout à fait salutaire. L’histoire est burlesque, avec une seconde lecture politique et sociale très puissante. Rien d’aigre ni de tragique dans cet équarrissage, car le moraliste avance masqué. Dynamiteur talentueux, Fabcaro sait doser au gramme près critique sociale et éclats de rire, décryptages affûtés et trouvailles poétiques. Un grand désir s’impose au Théâtre de L’Argument balayant tout sur son passage : s’emparer de cette œuvre singulière, la décliner, la porter à la scène et la faire entendre. La compagnie l’adapte sous forme d’émission radiophonique pour 8 comédiens et un musicien pour un déjeuner à se tordre de rires et qui promet d’être riche en discussions !

générique

tarifs

la presse en parle